Une résidence pour l’autonomie et le confort de vie

Le 07 décembre 2016, dans Divers

Résidence Autonomie CenonEn 2019 à Cenon : une résidence pour l’autonomie et le confort de vie des seniors

Logévie a engagé un vaste programme de réhabilitation et de construction de ses établissements pour personnes âgées (anciennes RPA). Un renouveau qui s’inscrit dans la transition vers les Résidences Autonomie. La première de Logévie sera construite sur la Ville de Cenon, rue Alain Fournier dans le quartier de la Morlette.

 

 

En 2019, elle accueillera les résidents de l’établissement Paul Ramadier à Cenon qui le 18 novembre dernier, découvraient en images ce lieu de vie flambant neuf.

Idéalement située au cœur de Cenon à proximité des transports en commun, cette résidence nouvelle génération de 80 logements accompagnera les résidents vers plus d’autonomie. Pour ce faire, de nouvelles technologies visant à sécuriser les logements d’un public fragilisé, y seront expérimentées : gestion centralisée des équipements (interrupteurs intelligents, cheminement lumineux, volets électriques, visiophonie…) et à la demande : téléassistance, système de suivi de l’actimétrie, détecteurs de chute, etc…

L’objectif sera de proposer une solution globale pour prévenir les accidents de la vie et soutenir l’accompagnement des aidants.

Au-delà de l’adaptation au vieillissement et de la sécurisation optimale des 80 logements (65 T1 bis et 15 T2 destinés aux couples), la résidence proposera également un restaurant (service à table ou self-service) et une salle d’animation au rez-de-chaussée, un salon et une terrasse sur chacun des 4 étages. Enfin, une attention particulière sera portée sur les extérieurs avec la création d’un potager et d’espaces ombragés et plantés.

Un nouveau lieu de vie où chaque résident disposera d’un logement tout confort, adapté, sécurisé et fonctionnel, qu’il pourra décorer à son goût en emménageant avec ses meubles et dans lequel il pourra recevoir ses proches avec une totale liberté.

Architectes : A. Loisier et D. Debaig